Un centre moderne de lecture et d’animation culturelle à Amou Oblo

Un centre moderne de lecture et d’animation culturelle à Amou Oblo

La commune d’Amou Oblo disposera bientôt d’un Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC). Cet ambitieux projet vient d’être lancé par les premiers responsables de cette commune en présence du Secrétaire Général de la Commission Nationale de la Francophonie, M. Kodjo Cyriaque NOUSSOUGLO.

La mairie d’Amou Oblo aborde le volet cognitif et ludique inscrit dans l’axe1 de son plan stratégique de développement. En effet les populations de la commune d’amou2  bénéficieront  d’un Centre de Lecture et d’Animation Culturelle de pointe dont la première pierre a été posée ce lundi.

L’adjoint au maire, représentant le député-maire M. Mey Gnassingbé, a dans son discours de lancement rendu grâce à Dieu et souhaité la bienvenue à toute l’assistance parmi laquelle les autorités politiques, traditionnelles et religieuses sans oublier la vaillante population d’Amou Oblo et les partenaires techniques et financiers à qui Il n’a pas manqué d’exprimer toute sa gratitude et sans qui ce projet ne verrait pas le jour.

La Francophonie initiateur des CLAC soutiendra l’initiative de la commune en fournissant plus de 70 000 000 F d’équipements pour le fonctionnement du centre. Le Bâtiment dont la première pierre a été posée sera quant à lui entièrement financé par la commune qui a pour cela bénéficié du soutien des partenaires tels que la BOAD ou encore Togo Terminal Logistics.

Il s’agit ici d’un outil de développement à la base, un instrument de développement participatif. Il sera doté de tablettes numériques équipées de logiciel permettant aux personnes ne disposant pas d’accès à Internet d’accéder à des contenus  pré-téléchargés. Une véritable bibliothèque numérique qui propose plus d’un million de références en ligne dont 650.000 livres, des journaux et documents divers.

Dans son allocution, le régent du canton d’Amou Oblo a convié toute la population à concourir à la réussite dudit projet et a au nom de la population remercié le Député-Maire qui fait de l’émancipation d’Amou Oblo sa priorité.

Le secrétaire général de la commission nationale de la Francophonie M. Kodjo Cyriaque NOUSSOUGLO s’est félicité de voir pour la deuxième fois un CLAC qui sera entièrement construit au Togo et a réitéré le soutien de l’OIF à la commune d’Amou Oblo.

Les jeunes entrepreneurs agricoles outillés sur les mécanismes de financement mis en place par l’Etat.

Les jeunes entrepreneurs agricoles outillés sur les mécanismes de financement mis en place par l’Etat.

Une cinquantaine de jeunes entrepreneurs agricoles de la commune Amou Oblo a été outillée sur les mécanismes d’inclusion financière et les programmes du gouvernement liés à l’entrepreneuriat agricole le 23 septembre dernier lors d’un atelier d’information et de sensibilisation.

L’expérience a montré aujourd’hui que l’auto emploi est un moyen efficace pour lutter contre le chômage et promouvoir le développement des jeunes. La mairie de la commune Amou 2 s’est inscrit dans cette dynamique en organisant un atelier d’information et de sensibilisation sur les mécanismes d’inclusion financière et les programmes du gouvernement liés à l’entrepreneuriat agricole.

Cet atelier qui a réuni une cinquantaine de participants des cantons d’Amou-oblo et Sodo, a pour objectif d’intensifier la sensibilisation autour des programmes de financement  du gouvernement tels que le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA), le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), le Programme Nationale de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER), la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI).

La rencontre a permis aux participants de s’approprier les différents types de financements, de prendre connaissance des conditions d’éligibilité de ces programmes.

Le maire de la localité, l’honorable Mey Gnassingbé présent à cet atelier, a saisi de l’opportunité pour remercier le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour  « la mise en place de ces programmes salvateurs, mais aussi pour la décentralisation réussie qui est menée et qui n’a d’autre vocation que de rapprocher l’administration des administrés afin que le service public soit accessible et rendu de façon plus efficace».

L’atelier se poursuivra dans les autres cantons de la commune notamment Ekpegnon et Kpatégan afin de permettre à toute la population d’approfondir ses connaissances sur ces mécanismes de financement dans le secteur agricole.

L’entreprenariat et l’environnement au cœur d’une formation à l’endroit des jeunes de la commune Amou2

L’entreprenariat et l’environnement au cœur d’une formation à l’endroit des jeunes de la commune Amou2

Devenir une meilleure version de soi, tel fut le thème de la formation organisée du 17 au 18 septembre 2020 par la mairie Amou2 à l’endroit des jeunes de la commune. Cette formation avait pour objectif principal de réveiller en chacun des participants l’instinct du développement personnel qui consiste à améliorer la connaissance de soi, la valorisation de ses talents et potentiels, afin de concrétiser ses rêves.

Le développement personnel étant une démarche globale de réflexion sur soi afin de réaliser ses aspirations profondes et accomplir ses projets, la commune d’Amou2 faisant d’une pierre deux coups a profité de cette formation pour subventionner deux autres activités à la fois génératrices de revenus et écologiques. Il s’agit donc de la réalisation de fosses septiques “Bio-fil” non vidangeables et de la fabrication de charbons écologiques.

De nos jours, les fosses septiques “Bio-fil” non vidangeables sont très sollicités de par sa gestion durable des résidus et la réduction du coût et de l’espace requis pour son installation. C’est un système qui empêche automatiquement les organismes de propager les maladies, parce qu’il n’y a pas d’accumulation de boue ni d’odeur. Le coût de l’installation est quatre fois inférieur aux frais de construction d’une fosse classique et il requiert très peu d’espace;

En ce qui concerne le charbon écologique, il est fabriqué à partir des ordures ménagères et agricoles biodégradables. Ce charbon remplace le bois comme source d’énergie et contribue ainsi à la lutte contre la déforestation. Il présente de nombreux avantages : il ne noircit pas les marmites, ne fume pas (absence de risque de cataracte et de problèmes pulmonaires pour les utilisateurs) et ne pollue pas l’environnement (non émission de CO2).

L’objectif de cette formation est d’inciter les jeunes à l’auto entreprenariat, aux activités génératrices de revenus et à la protection de l’environnement.

Pour la commune, il est important de préparer la jeunesse à entreprendre et à réaliser de nouveaux projets pour le développement de la commune.

L’écosystème forestier, une préoccupation des responsables de la commune Amou 2

L’écosystème forestier, une préoccupation des responsables de la commune Amou 2

L’arbre est un producteur d’oxygène, un purificateur d’air et une source de vie. Planter un arbre, c’est poser un acte vital. Les responsables de la commune Amou2 se sont prêtés à l’exercice en procédant ce 19 Août dernier au reboisement de 16 hectares du domaine communal situé à Piteyou-copé (Assogba Copé).

Au Togo, on observe une dégradation continue de l’écosystème forestier qui malheureusement impacte négativement la gestion durable des terres et par conséquent, le rendement agricole. Chaque année, le pays perd 15 000 ha de forêt contre 3 000 seulement reboisés ; C’est donc un gap à combler. Face à cette situation, le reboisement est apparu comme une nécessité.

La mairie de la commune Amou 2 représentée par l’adjoint au maire, accompagné de la présidente de la commission des affaires domaniales et des agents forestiers ont entamé ce 19 Août 2020, au reboisement du domaine communal situé à Peteyou copé. Au total, près de 11.000 plants ont été mis en terre sur une superficie de 16 hectares. Les essences reboisées sont le Khaya senegalensis, Terminalia, Teck indien et le Mélina. Toutes ces essences reboisées ont été choisies pour leurs vertus.

Khaya senegalensis (caïlcédrat)
Khaya senegalensis (caïlcédrat) est une espèce d’arbres de la famille des Meliaceae, qui est également appelée « acajou du Sénégal » ou « caïlcédrat ». Appartenant à la famille des méliacées, le caïlcédrat connaît une forte utilisation dans l’ébénisterie et la pharmacopée. Son écorce est un excellent remède contre les maux de ventre, le paludisme, la régulation des menstruations et d’autres complications gynécologiques aiguës chez les femmes.

Teck indien
Le teck est un bois d’œuvre très apprécié depuis des siècles dans sa zone d’origine. Ses feuilles sont réputées diurétiques, dépuratives, stimulantes, antidysentériques et vermifuges, et servent en médecine traditionnelle à soigner l’anémie, l’asthénie, les fièvres et le paludisme, les amibiases, la bilharziose et la tuberculose. Une huile extraite des jeunes pousses servirait à soigner la gale.

Terminalia
Le Terminalia est un arbre de taille moyenne de 10 à 20 m de haut Il est utilisé pour son bois dans la menuiserie, fabrication de portes, fenêtres, escaliers, habillages et les revêtements, ainsi que les parquets. Il peut aussi intervenir dans la fabrication de charpentes. L’ameublement ordinaire est son domaine d’utilisation.

Mélina
Le Melina est un arbre qui peut atteindre une taille modérée à grande (jusqu’à 30 m pour un diamètre de 1,2 à 4 m). Son écorce se caractérise par une écorce externe recouvrant une couche chlorophyllienne, suivie d’une couche blanc jaunâtre à l’intérieur. La racine et l’écorce de l’arbre sont réputées stomachiques, galactagogues, laxatives et anthelmintiques. En médecine ayurvédique, elles sont supposées ouvrir l’appétit, être utile dans l’hallucination, les douleurs abdominales, les sensations de brûlure, les fièvres.

A travers cette campagne de reboisement, la mairie de la commune Amou 2 contribue à la mise en œuvre de du Plan National de Développement, le Cadre Stratégique d’Investissement pour la Gestion de l’Environnement et des Ressources Naturelles au Togo (CSIGERN. 2018-2022) ; la stratégie nationale de Réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et la dégradation des forêts (REDD+) ; et le Programme national de reboisement (PNR, 2017-2021).

Un nouveau cadre pour garantir une meilleure qualité de services aux citoyens

Un nouveau cadre pour garantir une meilleure qualité de services aux citoyens

La mairie Amou 2 continue de se structurer. Après la digitalisation de ses services avec la mise en ligne de son portal virtuel, la jeune municipalité disposera bientôt d’un nouveau bâtiment moderne et spacieux.

Permettre aux différents acteurs communaux de disposer d’un bon cadre de travail afin de garantir une meilleure qualité de services aux citoyens, c’est l’objectif visé par la construction du nouveau bâtiment par les autorités de la commune Amou 2.

Située à Amou-Oblo dans le quartier Amou-Godo, non loin du lycée d’Amou-Oblo, la nouvelle mairie occupera un site d’une superficie de 49ca, et devrait être livrée dans un délai d’exécution de 6 mois.
Le Bâtiment principal comporte trois zones.

Administration et bureau du maire.
Cette partie réservée exclusivement pour les tâches administratives est subdivisée en trois (03) bâtiments.
Un bâtiment qui abritera le bureau du maire et de son secrétaire. Le second bâtiment accueillera les bureaux de l’adjoint au maire, du secrétaire Général, des services et les réunions du personnel. Le dernier est réservé pour accueillir les bureaux des services de l’état civil, du comptable, des archives, des affaires techniques, les sanitaires (hommes/femmes) et une cuisine collective pour les pause-café.

Espaces publics et salle du conseil.
Cette zone comporte un espace vert et deux salles. La première d’une superficie de 47 m² sera dédiée à la salle du conseil municipal. La deuxième d’une superficie de 54 m² sera une salle multifonctionnelle. On note également dans cette partie du bâtiment principal un espace public de 102 m².

Le Parking
Outre les locaux, le bâtiment dispose d’un parking réservé pour le personnel de la mairie et pour les visiteurs. Le parking du personnel peut accueillir jusqu’à six (06) véhicules et neuf (09) motos. Quant à celui des visiteurs, il dispose d’un espace pouvant accueillir un (01) véhicule et quatorze (14) motos. Un espace est également réservé pour permettre aux personnes à mobilité réduite de stationner leurs engins.

Ce bâtiment, qui sera construit avec des matériaux de hautes qualités pour garantir la sécurité, l’hygiène et la protection de l’environnement, est financé par la coopération allemande (KFW). En effet, après avoir apporté une aide à notre pays à hauteur de huit (8) millions d’euros en septembre 2019, l’Allemagne vient de fournir un financement supplémentaire de 5 millions d’euros (soit environ 3,3 milliards de francs CFA). Ledit financement signé, le 15 Mai 2020, vise à la construction, l’équipement, l’électrification et la digitalisation de nouvelles mairies. Le démarrage des travaux est prévu pour décembre 2020.

EnglishFrench