LA SOLIDARITE

LA SOLIDARITE

La lutte contre la pauvreté est une priorité pour la commune d’Amou Oblo. En collaboration avec le Ministère du développement à la base, nous nous battons sans relâche pour favoriser le lien social et pour que tous les habitants puissent bénéficier « du minimum vital ».

C’est ainsi que de nombreux habitants d’Amou Oblo ont pu être accompagnés grâce à la mise en œuvre de plusieurs programmes.

I. Projet de Soutien aux Microprojets d’Infrastructures Communautaires(PSMICO)

Ce programme vise à mettre en place des infrastructures socio-économiques et collectives de base sur un territoire en vue d’améliorer les conditions de vie des populations. Plus précisément, il vise à responsabiliser les Comités de Développement à la Base (CDB) dans la gestion de leur développement, la construction et/ ou la réhabilitation des infrastructures ; et l’accompagnement des communautés dans la gestion durable et l’appropriation des ouvrages.

Les bénéficiaires du PSMICO sont les communautés rurales, les communautés urbaines et périurbaines pauvres.

Elles sont choisies selon plusieurs critères que sont notamment :

– la pertinence des demandes exprimées ;

– la faisabilité des projets ;

– l’organisation et le nombre de personnes qui se mobilisent au sein de la communauté, et

– l’équité entre les différentes régions et préfectures.

II. Les filets sociaux

i. Les transferts monétaires visent à accroître le revenu et la consommation des ménages les plus pauvres, et de ce fait, leurs capacités à faire face aux chocs.

Le dispositif est très simple. Tous les trois mois pendant deux ans (2), 15.000 Fcfa sont versés à travers des points de paiement MOOV à des habitants pour leurs besoins alimentaires, de santé, de scolarisation et, le cas échéant de petite épargne.

La procédure de retrait de transfert d’argent est la suivante :

-Le bénéficiaire doit se présenter au point de paiement Moov le plus proche de son village ;- Il présente, au gérant du point de paiement Moov, sa carte et son carnet de bénéficiaire ;- Le gérant, après vérification, lui remet les 15 000 francs F CFA ; – Le bénéficiaire doit compter l’argent devant le gérant pour s’assurer que le montant remis correspond bien à 15 000 FCFA ; – Après cette vérification, il doit signer la liste des bénéficiaires ; – Le gérant du point de vente Moov remplit également la partie du carnet réservée à la tranche de paiement, puis signe.

A ce jour, six cent quatre-vingt-cinq ménages (685) bénéficient de ce dispositif à Amou Oblo dont six cent vingt-trois (623) femmes.
La fourniture de repas scolaires
La fourniture de repas à des écoliers issus des familles les plus pauvres vise à améliorer la fréquentation desdits enfants mais également à les retenir dans le système scolaire.

III. Le projet d’accompagnement des communautés dans l’entretien manuel des routes et des pistes par le cantonnage.

En collaboration avec le Ministère des Infrastructures et des Transports et la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER), ce programme a pour but de maintenir les abords des chaussées, les ouvrages de drainage et d’assainissement dans un état de propreté permanent afin de garantir une visibilité sur les routes et pistes rurales et d’assurer le bon écoulement des eaux pluviales et de ruissellement.
Grâce à ce programme, 55 comités de développement à la base (CDB) de la préfecture de l’Amou dont dix-huit (18) à Amou Oblo font l’entretien de 151 km de pistes et routes mobilisant près de 1650 travailleurs temporaires.

IV. Le projet d’opportunités d’emploi pour les jeunes vulnérables (EJV)

L’objectif de ce programme est de fournir des opportunités de génération de revenus aux jeunes pauvres et vulnérables.

A ce jour, deux cent quatre-vingts (280) jeunes de la préfecture de l’Amou ont pu en bénéficier dont 70 (y compris 34 hommes et 36 femmes) à Amou Oblo. Soixante- dix (70) jeunes sont actuellement en attente pour démarrer leur expérience dans le cadre du projet des Travaux à Haute Intensité de Main-Oeuvre (Thimo).

THIMO permet aux bénéficiaires (jeunes Togolais, âgés de 18 à 35 ans et issus de 200 villages et des 150 cantons les plus pauvres du Togo, sans distinction physique ou de niveau scolaire (handicapés ou non, déscolarisés ou non-scolarisés)) de percevoir une somme de 15 000 FCFA après chaque cycle de dix (10) jours de travail, et ce durant quatre (4) mois. Ces jeunes reçoivent également des formations sur le développement des affaires et les compétences de vie. Destinée, à assurer une égalité de chance et une sélection transparente, cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’EJV.

Nos engagements pour la mandature 2019-2025


Afin d’approfondir le lien social entre les habitants d’Amou Oblou, nous nous engageons à :

• Créer un lieu d’accueil collectif pour les enfants ; 
• Un  espace communautaire.

Mairie d'Amou Oblo
Place de la Mairie
Amou Oblo

Togo

info@amou2.mairie.tg

EnglishFrench