Amou Oblo / Des établissements scolaires ont bénéficié des tables-bancs offerts par la mairie

Amou Oblo / Des établissements scolaires ont bénéficié des tables-bancs offerts par la mairie

La distanciation physique entre groupes constitués est l’une des recommandations prônées pour freiner la propagation du virus covid-19. Le milieu scolaire en proie à des regroupements quotidiens reste l’endroit où le risque de contagion est le plus élevé. Consciente de cet état de chose et soucieuse de la santé des élèves, la mairie D’Amou Oblo a offert à plusieurs écoles de sa circonscription des tables-bancs dans le but de minimiser le contact physique entre apprenants dans les salles de classes et par conséquent, respecter l’une des règles barrières qu’est la distanciation physique.

Une grande quantité de tables bancs estampillées de la mairie ont été fournies par la municipalité à des établissements scolaires de la localité. Il s’agit des EPP Amou Oblo, Amou Oblo Kpodzi, Kpategan B, Ogouayem et Sodo Todji. Au total quatre (04) cantons que sont Amou-Oblo, Kpatégan, Ekpégnon et Sodo ont été accompagnés par la mairie dans le respect des mesures prophylactiques en milieu scolaire.

Cet appui en mobilier scolaire, initié par la mairie sous la houlette du député-maire Mey Gnassingbé, visant à la protection des apprenants, des enseignants et par ricochet de toute la population, a été salué et une promesse de bon usage a été faite par les Oblolais.

Depuis le début de la pandémie, la mairie d’Amou 2 reste vigilante sur la question sanitaire. De la distribution des dispositifs de lave-main, masques et gels désinfectants à la sensibilisation sur le terrain en passant par les plateformes digitales, elle veille aux respects des mesures barrières édictées par le gouvernement.

Les élèves de la commune d’Amou 2 ont reçu le soutien du chef de l’Etat Faure Gnassingbé

Les élèves de la commune d’Amou 2 ont reçu le soutien du chef de l’Etat Faure Gnassingbé

Plusieurs communes du Togo ont bénéficié de l’aide du chef de l’état parmi elles, se trouve la commune Amou 2 qui a aussi bénéficié de la générosité du Chef de l’Etat son Excellence Faure Gnassingbé. Des dons de Kits scolaires ont été offerts à plusieurs écoles de la municipalité. Ces dons sont destinés aux élèves nécessiteux et démunis.

« Nous devons assurer une éducation de qualité pour tous. Ce dernier objectif m’est essentiel car le capital humain est l’atout le plus précieux de notre pays » avait déclaré le président de la république lors d’un entretien accordé au FDI Intelligence. Joignant l’acte à la parole, l’exécutif togolais multiplie des actions en ce sens.

La générosité du chef de l’Etat s’est invitée dans la préfecture d’Amou et plus précisément en l’endroit des élèves. En début de semaine, la préfecture d’Amou fut le théâtre d’une grande campagne de distribution de kits scolaires. Ces articles scolaires, destinés aux élèves démunis issus de différentes écoles de la préfecture d’Amou notamment celle de la commune Amou 2, sont composés de cahiers, stylos, ardoises, crayons, des paquets de craies sans oublier les masques chirurgicaux indispensables pour faire barrière contre le Covid-19 afin de garantir une bonne année académique. Ces dons ont été remis par les conseillers municipaux de ladite commune.

Les établissements bénéficiaires de la municipalité choisis par l’inspection de l’Education sont entre autres l’EPP Amou-Oblo A, B, C, Patatoukou A&B, Ofounagbo, Kpétegan, Agnamoutou, Ogbatanawlou, Ekpégnon, Adogli, Nyilè, Sodo et Sodo Onutsè.

Cette action du chef de l’Etat, très appréciée par les élèves et les parents qui n’ont pas manqué de remercier le donateur, s’inscrit dans le volet social de son quinquennat. Elle a pour objectif d’assurer une bonne rentrée scolaire aux élèves nécessiteux et démunis afin d’éviter leur déscolarisation.

Ce geste vient s’ajouter à d’autres décisions prises par le président dans le secteur éducatif notamment la suppression à partir de cette année scolaire, des frais d’inscription des divers examens scolaires et universitaires.

En rappel, cette année, 25 % du budget soit plus 380 milliards de FCFA sont consacrés au secteur de l’éducation.

Signature d’un partenariat entre La commune d’Amou Oblo et l’EAMAU

Signature d’un partenariat entre La commune d’Amou Oblo et l’EAMAU

En droite ligne avec son ambition de faire d’Amou Oblo une ville charpentée d’infrastructures et de préservation de l’environnement, la mairie d’Amou 2 et l’École Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme (EAMAU) ont scellé une convention de partenariat ce vendredi 13 novembre 2020. L’accord a été paraphé en présence de monsieur le maire de la commune, l’honorable Mey Gnassingbé et du Directeur Général de l’EAMAU, Dr Moussa Dembélé.

En nouant ce partenariat, la mairie donne quitus à l’EAMAU de poser les jalons d’une ville moderne et urbanisée. Il s’agira en fait de planifier la construction de la cité de demain en tenant compte des besoins actuels et futurs. Il est important de disposer d’une politique urbaine communale car elle va de pair avec le développement. Les deux entités se sont engagées à travailler de manière collégiale pour mettre en place des outils de planification urbaine notamment le plan local d’urbanisme (PLU). Il s’agira de l’élaboration des documents de planification de l’urbanisme qui prévoient et réglementent la destination des constructions avec des règles applicables à tous, sur le territoire de la commune.

Cette coopération, entre la mairie et l’institution d’enseignement supérieur de l’urbanisation des villes africaines, vient répondre aux questions autour de l’accompagnement technique des projets d’infrastructures dans la municipalité qui se veut dans les années à venir un modèle en urbanisation.

Pour Dr Moussa Dembélé, Directeur Général de l’EAMAU, « Ce partenariat offre beaucoup de perspectives entre l’EAMAU et la commune ».

Parlant de la signature de convention, il a ajouté que « celle-ci a permis de faire les échanges utiles avec la population et les membres de la mairie. De faire savoir quel est le rôle de l’EAMAU de façon générale et en particulier avec la commune et des perspectives en termes de formation initiale, qui est de former les élèves à devenir architectes, urbanistes ou gestionnaires urbains. Nous avons bien soulevé qu’aujourd’hui, ce sont des questions qui attendent des collectivités décentralisées comme la mairie Amou 2 qui est une collectivité en pleine expansion et transition du village vers la ville ».

Parallèlement, la mairie s’engage à accueillir des étudiants de l’EAMAU au sein de sa commune notamment pour des stages d’imprégnation du milieu professionnel.

L’une des attentes autour de ce partenariat est aussi le renforcement des capacités du personnel technique de la mairie.

Il est à noter que cette signature de partenariat, s’inscrit dans le cadre de la concrétisation du plan stratégique de développement de la commune.

L’excellence primée à Amou Oblo

L’excellence primée à Amou Oblo

À l’occasion de la rentrée scolaire 2020, la première effectuée dans un contexte de pandémie mondiale, le député-Maire d’Amou Oblo n’a pas manqué d’encourager le travail bien fait en primant les meilleurs élèves de sa commune.

La réussite éducative des enfants de la commune Amou 2, mais aussi leur épanouissement, figurent parmi les objectifs primordiaux de la municipalité. L’école constitue le socle du vivre ensemble dans la commune puisqu’elle est un terreau fertile sur lequel les jeunes pousses apprennent à devenir des adultes responsables et autonomes.

C’est donc une nouvelle année scolaire qui commence. Comme à l’accoutumée le Député-Maire Mey Gnassingbé a, par le biais de sa commune, offert plus de 130 kits scolaires aux cinq (5) premiers de chaque centre d’écrit du CEPD jusqu’au BAC 2 en passant par le BEPC et le BAC 1. Un geste d’encouragement à l’endroit de ces jeunes afin de les inciter à redoubler d’ardeur dans le travail et par la même occasion pousser les autres à emboiter le pas de l’excellence.

En dehors des kits composés de sacs, masques, paquets de cahiers, ensemble géométriques, stylos, crayons, gommes etc … le donateur a également pensé aux établissements en les dotant du matériel didactique de base pour un bon démarrage de l’année académique.

Cette action généreuse vient non seulement récompenser le travail bien fait des élèves mais aussi soulager les parents faisant face aux défis de la rentrée scolaire. Défis, d’autant plus poignant cette année à cause de la crise sanitaire qui a induit des difficultés économiques sérieuses. D’après le Député-maire, l’éducation des générations présentes impactera l’avenir de la nation toute entière. C’est pourquoi la question éducative est au cœur de toute l’action de la municipalité.

Il a par ailleurs exhorté les élèves à être curieux et assoiffés d’apprendre car l’école est le navire qui conduit vers des terres inconnues où l’on découvre les merveilles de la vie.

Formation : La jeunesse d’Amou Oblo subventionnée par sa commune

Formation : La jeunesse d’Amou Oblo subventionnée par sa commune

Ils sont au total cinq (05) jeunes bacheliers qui ont été sélectionnés sur la base du mérite et qui bénéficieront d’une formation à l’Institut de Formation en Alternance pour le Développement Elavagnon (IFAD Elavagnon).
Les nommés Kokouvi Apelété DAKE et Kodjo Mawuko OLAGBA pour le canton d’Amou Oblo, Matchossowè Abalo TOKI, Ama DJATE pour le canton de Kpategan et enfin Kafui Akou DJATO du canton de Ekpegnon. Ces derniers, suivant les exigences d’admission à l’institut, sont invités à effectuer le test du COVID-19 afin de démarrer l’année scolaire prévue le 02 Novembre 2020.
Cette formation, est basée sur l’approche par compétence qui consiste à transmettre à l’apprenant le savoir, le savoir faire et le savoir être. Elle outille l’apprenant afin de lui permettre d’installer sa ferme aquacole et de partager son savoir en d’autres lieux.
L’objectif est de promouvoir l’insertion professionnelle de la jeunesse par la fusion du système éducatif et des professionnels en vue de concrétiser la formation des jeunes aux métiers de la vie.

Rappelons que l’IFAD Aquaculture, le premier de la dizaine prévue, se situe dans le village de Landa, à Elavagnon dans la préfecture de l’Est-Mono. Il s’étend sur plus de 70 hectares. En son sein, se trouve un campus numérisé et connecté, et une ferme d’exploitation.

– Campus numérisé et connecté

Le campus est le lieu où se déroule les cours d’enseignements généraux. Il se compose :

  • d’une administration et pédagogie renfermant les salles de cours et les bureaux, une grande salle de conférence, un centre ressources, une infirmerie etc.
  • d’un restaurant
  • d’un internat

– Ferme d’exploitation

La ferme d’exploitation, en plus d’être un espace équipé pour la pratique des techniques et gestes techniques, dispose de planification de développement (business plan). Elle se compose :

  • d’une écloserie
  • d’une unité de transformation
  • de bassins de grossissement
  • d’étangs
  • et d’un grand barrage de 3 hectares

 

Un centre moderne de lecture et d’animation culturelle à Amou Oblo

Un centre moderne de lecture et d’animation culturelle à Amou Oblo

La commune d’Amou Oblo disposera bientôt d’un Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC). Cet ambitieux projet vient d’être lancé par les premiers responsables de cette commune en présence du Secrétaire Général de la Commission Nationale de la Francophonie, M. Kodjo Cyriaque NOUSSOUGLO.

La mairie d’Amou Oblo aborde le volet cognitif et ludique inscrit dans l’axe1 de son plan stratégique de développement. En effet les populations de la commune d’amou2  bénéficieront  d’un Centre de Lecture et d’Animation Culturelle de pointe dont la première pierre a été posée ce lundi.

L’adjoint au maire, représentant le député-maire M. Mey Gnassingbé, a dans son discours de lancement rendu grâce à Dieu et souhaité la bienvenue à toute l’assistance parmi laquelle les autorités politiques, traditionnelles et religieuses sans oublier la vaillante population d’Amou Oblo et les partenaires techniques et financiers à qui Il n’a pas manqué d’exprimer toute sa gratitude et sans qui ce projet ne verrait pas le jour.

La Francophonie initiateur des CLAC soutiendra l’initiative de la commune en fournissant plus de 70 000 000 F d’équipements pour le fonctionnement du centre. Le Bâtiment dont la première pierre a été posée sera quant à lui entièrement financé par la commune qui a pour cela bénéficié du soutien des partenaires tels que la BOAD ou encore Togo Terminal Logistics.

Il s’agit ici d’un outil de développement à la base, un instrument de développement participatif. Il sera doté de tablettes numériques équipées de logiciel permettant aux personnes ne disposant pas d’accès à Internet d’accéder à des contenus  pré-téléchargés. Une véritable bibliothèque numérique qui propose plus d’un million de références en ligne dont 650.000 livres, des journaux et documents divers.

Dans son allocution, le régent du canton d’Amou Oblo a convié toute la population à concourir à la réussite dudit projet et a au nom de la population remercié le Député-Maire qui fait de l’émancipation d’Amou Oblo sa priorité.

Le secrétaire général de la commission nationale de la Francophonie M. Kodjo Cyriaque NOUSSOUGLO s’est félicité de voir pour la deuxième fois un CLAC qui sera entièrement construit au Togo et a réitéré le soutien de l’OIF à la commune d’Amou Oblo.

EnglishFrench