Plusieurs communes du Togo ont bénéficié de l’aide du chef de l’état parmi elles, se trouve la commune Amou 2 qui a aussi bénéficié de la générosité du Chef de l’Etat son Excellence Faure Gnassingbé. Des dons de Kits scolaires ont été offerts à plusieurs écoles de la municipalité. Ces dons sont destinés aux élèves nécessiteux et démunis.

« Nous devons assurer une éducation de qualité pour tous. Ce dernier objectif m’est essentiel car le capital humain est l’atout le plus précieux de notre pays » avait déclaré le président de la république lors d’un entretien accordé au FDI Intelligence. Joignant l’acte à la parole, l’exécutif togolais multiplie des actions en ce sens.

La générosité du chef de l’Etat s’est invitée dans la préfecture d’Amou et plus précisément en l’endroit des élèves. En début de semaine, la préfecture d’Amou fut le théâtre d’une grande campagne de distribution de kits scolaires. Ces articles scolaires, destinés aux élèves démunis issus de différentes écoles de la préfecture d’Amou notamment celle de la commune Amou 2, sont composés de cahiers, stylos, ardoises, crayons, des paquets de craies sans oublier les masques chirurgicaux indispensables pour faire barrière contre le Covid-19 afin de garantir une bonne année académique. Ces dons ont été remis par les conseillers municipaux de ladite commune.

Les établissements bénéficiaires de la municipalité choisis par l’inspection de l’Education sont entre autres l’EPP Amou-Oblo A, B, C, Patatoukou A&B, Ofounagbo, Kpétegan, Agnamoutou, Ogbatanawlou, Ekpégnon, Adogli, Nyilè, Sodo et Sodo Onutsè.

Cette action du chef de l’Etat, très appréciée par les élèves et les parents qui n’ont pas manqué de remercier le donateur, s’inscrit dans le volet social de son quinquennat. Elle a pour objectif d’assurer une bonne rentrée scolaire aux élèves nécessiteux et démunis afin d’éviter leur déscolarisation.

Ce geste vient s’ajouter à d’autres décisions prises par le président dans le secteur éducatif notamment la suppression à partir de cette année scolaire, des frais d’inscription des divers examens scolaires et universitaires.

En rappel, cette année, 25 % du budget soit plus 380 milliards de FCFA sont consacrés au secteur de l’éducation.

EnglishFrench