Une cinquantaine de jeunes entrepreneurs agricoles de la commune Amou Oblo a été outillée sur les mécanismes d’inclusion financière et les programmes du gouvernement liés à l’entrepreneuriat agricole le 23 septembre dernier lors d’un atelier d’information et de sensibilisation.

L’expérience a montré aujourd’hui que l’auto emploi est un moyen efficace pour lutter contre le chômage et promouvoir le développement des jeunes. La mairie de la commune Amou 2 s’est inscrit dans cette dynamique en organisant un atelier d’information et de sensibilisation sur les mécanismes d’inclusion financière et les programmes du gouvernement liés à l’entrepreneuriat agricole.

Cet atelier qui a réuni une cinquantaine de participants des cantons d’Amou-oblo et Sodo, a pour objectif d’intensifier la sensibilisation autour des programmes de financement  du gouvernement tels que le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA), le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), le Programme Nationale de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER), la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI).

La rencontre a permis aux participants de s’approprier les différents types de financements, de prendre connaissance des conditions d’éligibilité de ces programmes.

Le maire de la localité, l’honorable Mey Gnassingbé présent à cet atelier, a saisi de l’opportunité pour remercier le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour  « la mise en place de ces programmes salvateurs, mais aussi pour la décentralisation réussie qui est menée et qui n’a d’autre vocation que de rapprocher l’administration des administrés afin que le service public soit accessible et rendu de façon plus efficace».

L’atelier se poursuivra dans les autres cantons de la commune notamment Ekpegnon et Kpatégan afin de permettre à toute la population d’approfondir ses connaissances sur ces mécanismes de financement dans le secteur agricole.

EnglishFrench